Daniel TRUSSART, Artiste Peintre Français est né le 24 juillet 1948.

Adolescent, déjà Daniel TRUSSART aime à peindre.

A 17 ans, il prend des cours à l'Ecole des Beaux Arts de Rouen et peut ainsi perfectionner son dessin pendant deux ans.

En 1975, la grande aventure commence pour Daniel TRUSSART, il prend son matériel et parcourt la campagne normande pour peindre sur le motif; et là, installé derrière son chevalet il peint la nature telle qu'elle est dans tous ses états.

De nombreuses collections particulières ont été acquises en France, ainsi qu'au niveau international.

Daniel TRUSSART expose aujourd'hui dans différentes galeries françaises.

" Daniel TRUSSART est un peintre figuratif, sans conteste; il voue son indéniable habileté à décrire la campagne, les eaux, les saisons. Ce peintre domine d'une façon surprenante l'harmonie et les nuances car il maitrise les couleurs avec délicatesse et les transpose aisèment...

Daniel TRUSSART campe le motif avec une belle ardeur, alternant de vivants éclairages avec des effets poétiques, les milles saveurs des saisons, de l'automne chaleureux à la neige modelée par le soleil. "

RUELLAN - Affiches de Normandie

" Strictement figuratif, TRUSSART capte toutes les subtilités colorées, tous les frémissements d'une nature qui ne cesse de l'enchanter.

Sa sensibilité à fleur de toile, sa quête constante de la lumière, un goût immodéré pour la Normandie dont il se fait l'exégète caractérisent son oeuvre qui se veut être fidèle à tout ce qu'il voit. Pas un talus, pas un ruisseau ni un sous-bois n'échappent à son oeil avide de verdure dans ce qu'elle a d'éphémère et d'immuable.

Chaque jour sur le terrain, il la contemple, s'en imprègne, n'en omet aucun détail car il ne saurait trahir ce qu'il aime.

Les roses tendres et les verts s'éclairent de blanc, ses nuages prennent alors la couleur de l'aubépine, ses champs, où les coquelicots tournoient comme des papillons, rutilent, ses arbres aux feuillages légers nous offrent leur fraîcheur, les lointains se fondent dans des vapeurs bleuâtres, la neige nous éblouit de sa blancheur glacée.

Méticuleux et perfectionniste, chacun de ces paysages résulte d'un moment privilégié, d'un long "tête à tête" avec le motif.

"Etre paysagiste, c'est comprendre le langage des arbres, capter les messages du ciel, savoir écouter chanter le vent qui passe" disait Corot.

TRUSSART, qui fait partie de ses admirateurs, a retenu la leçon. "

PEYJAC

" Il y a des oeuvres dont la lecture passe uniquement par l'intellect, d'autres qui relèvent surtout de la sensibilité.

D. TRUSSART fait, sans conteste, partie de cette dernière catégorie où il évolue d'ailleurs avec grâce et habileté.

Toutefois, comme le prétendait fort justement Renoir " La peinture c'est d'abord un métier manuel et il faut le faire en bon ouvrier ".

D. TRUSSART ne l'oublie pas.

S'il réussit si subtilement à nous faire partager les grandes histoires et les petits clins d'oeil de la nature, c'est d'abord parce qu'il connaît bien son métier de peintre; compositions solides, perspectives imparables, couleurs nuancées; tous les ingredients indispensables au bon paysagiste sont réunis dans chacune de ses toiles.

Le plus de D. TRUSSART c'est que son amour non simulé des arbres, des eaux, des landes nous touche en plein coeur réveillant en nous nos ancéstrales racines terriennes. "

Béatrice ECOT


[page principale]

- © Daniel TRUSSART - 2002